Abidjan - Découverte
decouverte
Abidjan
0 Avis
Région des Lagunes
Maire: Robert Beugré Mambé
Gentilé: Abidjanais(e)
Population: 4 707 000 hab. (2014)
Chargement du slider en cours ...

Si le vieil homme, à l’origine de l’appellation d’Abidjan, avait su que des siècles plus tard, elle rendrait fier plus d’un au point de la surnommer : « Perle des lagunes », « Petit Manhattan des tropiques » ou encore « Babi », il aurait sûrement réfléchi par deux fois avant de s’écrier : « n’tchan m’bidjan !».

La belle légende

En effet, la légende raconte qu’un vieillard ébrié, revenant de couper des branchages dans la forêt, aurait rencontré des drôles d’hommes blancs. Ces derniers, explorateurs, militaires, capitaines de mission et topographes français sillonnaient la région à la recherche d’un endroit propice à la création d’un port intérieur et du tracé d’une voie pour faciliter la pénétration ferroviaire à travers le territoire. Impressionné, apeuré, ne comprenant pas un traitre mot de cette langue bizarre (le français), notre vieil homme aurait donné la seule réponse sensée à leur question de savoir où ils se trouvaient : « n’tchan m’bidjan ! n’tchan m’bidjan ! », « je viens de couper des feuilles ! je viens de couper des feuilles ! » avant de prendre ses jambes à son coup. Suite à quoi, l’explorateur aurait alors soigneusement consigné l’exclamation déformée dans son carnet, pour déclarer dans son rapport que le village en question s’appelait « Abidjan ».

La légende est certes belle ; mais il semblerait que la réalité soit tout autre. L’appellation « Abidjan » aurait été donnée bien avant l’arrivée des premiers colons et signifierait « le pays des Bidjan », les Bidjan étant une branche de l’ethnie Tchaman, « les élus ».

Capitale économique, …capitale de la joie

Aujourd’hui, Abidjan compte 10 communes (Port-Bouët, Koumassi, Marcory, Treichville, le Plateau, Cocody, Abobo, Yopougon, Attécoubé et Adjamé) qui abritent elles-mêmes presqu’une vingtaine de quartiers extrêmement composites. A chaque commune d’Abidjan son identité propre. Par exemple, Treichville, la « commune N’zassa » est réputé pour son ambiance africaine de jour comme de nuit. C’est d’ailleurs à juste titre qu’elle abrite le Palais de la Culture et des restaurants comme l’Etoile du Sud qui ont vu naître le Syndicat agricole africain et le PDCI RDA. Le Plateau, centre des affaires fait la part belle aux bars et boîtes de nuit prestigieux. La commune de Marcory et ses milles maquis créés pour concurrencer la célèbre ex-Rue princesse de Yopougon (Yop city la belle). La Zone 4 et Bietry, quartiers prisés des expatriés occidentaux, sont réputés pour ses restaurants à la gastronomie originale venant des quatre coins du monde (Chez Jay’s, Côté Sud…). De plus, ses lieux de détente comme le Saint Germain ou encore le Toa attirent de nombreux noceurs. Yopougon, commune de la joie, surprend par ses nouveaux lieux d’hébergement, comme c’est le cas de Détente Hôtel qui propose des chambres avec jacuzzi. A partir d’Azito, sautez dans un bateau et retrouvez-vous en quelques minutes à l’Ile Boulay. N’hésitez pas à visiter toutes les catégories de notre site pour découvrir cette capitale bouillonnante, lovée entre lagune et océan, qui ne manque ni de charme, ni d’attrait et qui vit au rythme des différentes communautés (africaines, libanaise, européennes, anglophones, asiatiques...) qui la compose.

« La lagune des gens sales ! »

Une dernière anecdote avant la fin de la visite d’Abidjan : les Abouré de Moosou, tournant en dérision l’instinct de supériorité au nom duquel leurs voisins lagunaires se revendiquaient peuple élu, remplacèrent le terme de « Tchaman » par celui d’« Ebrié », qui dans leur langue, signifie « les gens sales ». Par la suite, l‘administration coloniale, préférant ce terme à celui du terme tchaman « N’Doupé » (la lagune à l’eau tiède), étendit son usage. Ainsi, la « lagune à l’eau tiède » entra dans la postérité comme la « lagune des gens sales », la lagune ébrié. Malgré tout, les Tchaman continuent de la nommer « N’Doupé ».

Commentaires :
Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire et donner votre avis
Connexion
Soyez le premier à laisser un commentaire.
0
0 Avis
= J'ai adoré
= ça m'a plu
= C'était pas mal
= Je n'ai pas aimé
= J'ai détesté
Ailleurs en Côte d'Ivoire
Korhogo
Man
Port-Bouët
San-Pédro